Rechercher
  • Coline Rouge

Le Salon du Livre Jeunesse de Montreuil

Dernière mise à jour : 16 déc. 2019


Déjà 12 ans que j’arpente le Salon du Livre Jeunesse de Montreuil, et cette manifestation livresque est toujours un réel plaisir ! À travers la présence de 450 exposants, petites et grandes maisons d’édition, associations, labels, la littérature jeunesse est à l’honneur déployant un large spectre infini de créations diverses, de techniques revisitées ou inventées, de textes et d’illustrations riches d’histoires pour s’endormir ou rester éveillé. Malgré l’offre pléthorique, les petits et les grands trouvent chaussure à leur pied car sans doute, l’âme d’enfant ne disparaît jamais vraiment, n’est-ce pas ?

Cette année, le salon fête ses 35 ans, et propose un thème tout à fait dans l’air du temps : la lenteur. Vous avez sans doute entendu parler de la slow food, du slow travel, de la slow life… Prenez une grande inspiration, sortez la tête de l’eau et ouvrez un livre, il y a des chances que la lecture vous emporte un peu plus loin que le bout de votre nez.

Cette année, j’ai choisi de défendre le catalogue d’une maison d’édition indépendante, les éditions À pas de loups, qui fêtent leurs 5 ans au salon. Avec plus de 50 livres au catalogue, cette jeune maison bruxelloise publie des albums jeunesse aux techniques d’illustration très variées, de la gravure en passant par l’aquarelle, la linogravure, ou encore la carte à gratter.

En matière de fabrication, la maison propose aussi des ouvrages cartonnés pour les plus petits ou des leporellos (livres accordéon) pour les amateurs du genre. Le caractère de la ligne éditoriale ? Les histoires sont tendres, engagées, rigolotes, intelligentes et à travers les différents sujets traités, une cohérence s’opère entre le choix des textes et celui des illustrations. C’est une jolie palette d’artistes que l’on a plaisir à retrouver sur le stand : Laurent Corvaisier, Mandana Sadat, Thomas Scotto, Éva Offrédo, Françoise Rogier, Csil, Clémence Sabbagh, Carole Chaix, Carl Norac, Albertine et Germano Zullo, Anne Loyer, Cécile Roumiguière, Géraldine Alibeu, Julia Chausson...

Difficile de sélectionner un coup de cœur parmi les nombreuses pépites du catalogue ! Il y a un album pourtant qui mérite une place de choix à mon sens, La bonne place, justement, de Françoise Rogier (illustrations) et Clémence Sabbagh (textes). Tout en poésie et finesse, les deux artistes abordent la fameuse question de la place que l’on peut trouver au cours de notre vie, qui nous convient ou que l’on voudrait changer… Il y a effectivement un double sens, subtil sans doute pour les plus jeunes, qui ne verront peut-être au départ, qu’une petite fille qui se rend à un spectacle et cherche une place la plus confortable possible… Des sièges, il y en a des centaines dans ce théâtre et Eliza ne se sent pas à l’aise. Elle en essaye alors plusieurs, sans cesse insatisfaite, trouvera t-elle enfin la bonne place ?


25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout